Le Progres : Diplôme non reconnu, embauche refusée

Son diplôme de Lyon 3 vire au cauchemar professionnel

Contrairement à une annonce de Lyon 3, son diplôme n’était pas homologué. Les portes du renseignement militaire se sont définitivement fermées

Le Progres : Diplôme non reconnu, embauche refusée

Laurence G et son avocat Gabriel Versini ont lancé cette semaine une procédure au tribunal administratif et réclament 680 000 € de dédommagements.

Le Progres : Diplôme non reconnu, embauche refusée

Lyon 3 reconnaît une « erreur »

Une « erreur », pas forcément une « faute ». C’est en substance la position de l’université Lyon 3 en réaction à la situation de Laurence G. L’homologation a été mentionnée sur la fiche signalétique du diplôme sur le site internet de l’université, peu après sa création. Mais sur « aucun autre support », selon la direction. « La mention prêtait à confusion, c’est tout à fait fâcheux », reconnaît Pierre Servet, directeur de cabinet du président de Lyon 3. Depuis, la mention a disparu, le DUP n’est toujours pas homologué. Selon lui, le président de Lyon 3 a tenté d’aider la jeune femme en envoyant un courrier au ministère de la Défense, pour attester que ce diplôme avait un niveau de compétences de bac+3. Le ministère est resté inflexible, faute d’homologation officielle.

Photo Richard MOUILLAUD – texte Richard Schittly

Commentaires sont fermes.